Search
  • estherhege

Imaginer, c'est s'élancer



Une image stable et achevée coupe les ailes de l'imagination.

Le poème est essentiellement une aspiration à des images nouvelles. Il correspond au besoin essentiel de nouveauté qui caractérise le psychisme humain (...)

A propos de toute image qui nous frappe, nous devons nous demander quelle est la fougue linguistique que cette image décroche en nous? comment la désancrons-nous du fond trop stable de nos souvenirs familiers? Pour bien sentir le rôle imaginant du langage, il faut patiemment chercher à propos de tous les mots, les désirs d'altérité, les désirs de double-sens, les désirs de métaphore. D'une manière plus générale, il faut recenser tous les désirs de quitter ce qu'on voit et ce qu'on dit en faveur de ce qu'on imagine. On aura chance ainsi de rendre à l'imagination son rôle de séduction. Par l'imagination, nous abandonnons le cours ordinaire des choses. Percevoir et imaginer sont aussi antithétiques que présence et absence. Imaginer, c'est s'absenter, c'est s'élancer vers une vie nouvelle.


Gaston Bachelard, L'air et les songes. Essai sur l'imagination du mouvement




0 views

© 2020 Esther Hege