© 2020 Esther Hege

Search
  • estherhege

L'oubli et le pardon



L'irréversibilité n'est pas toujours aimante, mais l'amour, alors même qu'il vise le passé, regarde toujours devant lui. Par exemple, l'oubli et le pardon ratifient l'un et l'autre l'orientation générale du devenir, d'un devenir sans souvenirs: mais l'oubli liquide le passé par légèreté ou par l'effet d'une désaffection pure et simple; et le pardon passe outre à l'offense par amour pour l'offenseur; l'oublieux se laisse emporter vers l'aval par un courant irréversible, générateur d'indifférence et d'usure: cette futurition-là entraîne les consciences inertes dans le sens de la moindre résistance et du relâchement.

Le pardon tourne aussi la page, mais dans une intention tout opposée: il résiste aux tentations de rancune, refuse l'obsession passéiste et déblaie ainsi la voie pour une vie nouvelle.


Vladimir Jankélévitch, L'irréversible et la nostalgie



© photos by Esther Hege, gestalt-thérapeute, psychothérapie

24 views