Search
  • estherhege

Le visage est déjà une parole



Le visage d’Autrui me parle toujours même s’il ne dit rien, il me parle sans mots avec sa seule présence. La proximité de mon prochain est déjà une parole. La pauvreté du visage, sa nudité, est déjà comblée du sens, elle m’en parle. Avant qu’Autrui ne m’adresse un mot, avant qu’il ne veuille me communiquer un message, il m’offre déjà sa parole : il me regarde. Son regard porte une signification que je peux appeler sa parole. Je ne peux dire : il ne me regarde pas, pas plus que : il ne me parle pas. Mais le visage d’Autrui me parle et m’appelle, il me dérange, il est le dérangement même de la surprise « derrière la porte ». Et si j’écoute son appel, ma réponse ne peut être qu’une réponse éthique.


Edvard Kovak, dans Le Visage. Dans la clarté le secret demeure




© Photos by Esther Hege, gestalt thérapeute, psychothérapie

31 views

Recent Posts

See All

Remous