Search
  • estherhege

Rien n'est perdu de ce qui fait l'humain




L’écoute est sans jugement

Oreille nue

L’écoute met hors du procès

Mais l’écoute n’est pas non plus excuser, permettre ou encore expliquer : toutes attitudes qui sont pouvoir sur l’autre et reviennent, insidieusement ou non, au jugement.

Le non-jugement n’est pas « en faveur » de l’autre, par opposition à ce qui « condamne » ou « interdit ». Il est hors de ce jeu-là


Il n’y a donc, en ce qui se dit à l’écoute, rien d’absurde ou d’indécent, rien d’inepte ou de méprisable ; rien qu’il ne soit interdit de reconnaître en soi-même et laisser se dire. L’écoute pure peut entendre ce qui, pour celui qu’elle écoute, est en lui-même inaudible. En son silence, elle dit, que cela aussi peut être entendu. Ainsi tout rentre en l’humanité, tout vaut, tout peut valoir, rien n’est perdu de ce qui fait l’homme.


Maurice Bellet, L’écoute

21 views

Recent Posts

See All